Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric Evrard

Dopage  Les Dangers Pourquoi prendre ce Risque ?

Dopage : le culte de la performance

http://www.journaldunet.com/science/science-et-nous/dossiers/06/dopage/1.shtml

La liste des produits interdits est maintenant élaborée par l'agence mondiale antidopage (AMA), qui la réévalue chaque année. Elle est ensuite adoptée par le CIO (Comité International Olympique) et les différentes Fédérations sportives.

 

L'alcool et les bêta-bloquants sont interdits seulement dans certains sports (automobile, billard, karaté, ski, pentathlon…) et à partir d'une dose variable (entre 0,10 et 0,20 g/litre pour l'alcool).

Dopage  Les Dangers Pourquoi prendre ce Risque ?

Un dossier Cyclisme & Dopage : Lance Armstrong

http://cyclisme.dopage.free.fr/portraits/armstrong.htm

How big a reality is synthol in pro bodybuilding? http://www.bodybuilding.com/fun/drobson57.htm

Shawn Ray : Oh yeah - it's a reality. The problem is although there is a rule that clearly states a bodybuilder will be marked down for this that and that, the rules are never enforced?
Lou Ferrigno competed in Helsinki, Finland in 1992 for his comeback, with complete calf implants! Then he went on to compete in 93', 94 and 95 with these calf implants. What gives? The rules state that calf implants are illegal! An athlete can be suspended for having them.

Synthol use is rampant. Nasser El Sonbaty had surgery on both shoulders as a result of synthol. Milos Sarcev had both his biceps operated on because of Synthol.
Flex Wheeler admitted to using Synthol after his career was over during the time he was at the peak!

The federation made a rule in 1997 that the judges would mark down everybody who had a "distended stomachs". The competitor with the biggest distended stomach was the winner of the show Dorian Yates, Mr. Olympia which included a torn biceps and triceps.

With arm, he single handedly dominated the competition based on what the judges were looking at, now that was a joke!

Gregg Valentino

Gregg Valentino

Le dopage génétique est détectable

http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/genetique-1/d/epo-le-dopage-genetique-est-detectable_4234/
 

L'étude publiée dans la revue Molecular Therapy d'août 2004 montre que l'EPO synthétisée après introduction du gène dans le muscle, n'est pas identique à celle produite naturellement par les reins. En particulier, l'EPO produite à partir du transfert du gène dans le muscle squelettique, présente un profil isoéléctrique différent de celui de l'hormone physiologique.


Dans le domaine de la lutte anti-dopage, ces résultats battent en brèche l'avènement prédit par certains d'un dopage génétique indétectable : ces différences de structures entre EPO endogène, et EPO synthétisée après injection du gène correspondant, ouvrent en effet la voie à une détection possible de l'EPO « frauduleuse ». « Nos résultats apportent des éléments prouvant que le dopage par transfert de gène ne restera pas indétectable, dans le cas (le plus fréquent) où le muscle est le tissu cible du transfert », concluent le chercheurs.


C'est au Laboratoire national de détection du dopage (LNDD) qu'a été mis au point la méthode permettant d'analyser le profil isoéléctrique de l'EPO. Cette méthode est actuellement utilisée par les différents laboratoires internationaux de contrôle antidopage pour détecter le recours aux injections d'EPO recombinante par les sportifs. Il semble que cette même méthode pourrait permettre également de détecter le recours au transfert de gène.

 

Dopage  Les Dangers Pourquoi prendre ce Risque ?

Myostatine et dopage : La souris hypermusclée

Qu'est-ce que cette protéine ?

Un papier récent dans PLOSOne par Se-Jin Lee et al. montre des souris qui ont l'air d'avoir fait du body-building. Ces souris ont jusqu'à 4 fois plus de muscles que les lignées sauvages. Une news dans nature (intranet) explique qu'ils ont en fait activé le gène de la follistatine qui inactive la myostatine (une protéine régulatrice du groupe des TGF-ß ) 

On sait que la myostatine est un régulateur de la masse musculaire : elle intervient pour en réduire les excès. La follistatine bloque la myostatine et enlève toute limite à la croissance des muscles.(Et elle a d'autres rôles dans la régulation hormonale) Il semble (Pearson 2004) que des cellules souches dormantes se cachent parmi nos cellules musculaires, et se réactivent lors de forte activité ou de blessures, produisant alors de nouvelles cellules. La Myostatine interviendrait pour signaler l'arrêt de production de tissus. On a observé (Schuelke et al. 2004) un enfant à Berlin qui a une mutation bloquant la myostatine.
(AP Photo/New England Journal of Medicine, HO)

A l'age de 7 mois cet enfant était déjà très solidement campé sur des jambes herculéennes. A 5 ans il est capable de tenir un poids de 3.5 kg à boout de bras. Ce que certains adultes ne peuvent faire. Pas étonnant que le dérèglement de cette protéine produisent de pareilles hypertrophies !

Pour la santé ?


Afin de prévenir l'affaiblissement avec l'âge qui mène à des chutes, on peut espérer que cette voie puisse aider les seniors. En effet jusqu'ici les essais avec la Myostatine ont été décevants chez l'homme. Il semble bien que la myostatine soit plus rare que chez la souris et que d'autres circuits interviennent chez nous, or justement la Follistatine semble agir en l'absence de Myostatine. 

Dans l'agroalimentaire ?


C'est intéressant de noter que cette myostatine est impliquée dans plusieurs cas de développement excessif de la musculature : une lignée de taureau (Belgian Blue) est apparue naturellement défectueuse pour ce gène de la myostatine et il parait vraiment hypertrophié ( mais il produit de la viande abondante et maigre) :  Pour l'anecdote, on peut en voir de beaux spécimens et le prix de l'inséminaiton ici. Pourtant ces bêtes pourraient être étiquetées BIO. Ils ne sont pas OGM puisque la mutation s'est produite naturellement. (On sent le débat sur ce qu'est le naturel sourdre...)

Dopage  Les Dangers Pourquoi prendre ce Risque ?

Et le dopage génétique ?


Et évidemment la question du dopage génétique - à l'approche des jeux de Beijing - se pose de plus en plus ... Un article de Scientific American (Sweeney, Lee et. al. 2004) l'envisage (ici) : alors que les thérapies géniques ont jusqu'ici eu des effets peu durables et plutôt risqués, David Adams (2001) craint que cela n'arête pas des sportifs avec une date décisive et la médaille en ligne de mire...

Certains iront-ils jusqu'à tenter des modifs génétiques pour bloquer la Myostatine ? D'autres choisiront-ils plutôt de s'injecter un gène qui leur fait produire plus d'EPO ? Pourtant des études animales (S. Zhou, et al. 1998), de thérapie génique à l'EPO les niveau de globules rouges ont cru si rapidement (de 40 à 75% en 10 semaines) qu'il a fallu diluer leur sang régulièrement pour les maintenir en vie !
Et les tendons, les os, tiendront-ils le coup ?

Est-ce que ces risques les arrêteront ? Si on en juge par les cas de dopage chimique classique... pas sûr !

BIOLOGIE : Toujours plus de muscles
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/toujours-plus-de-muscles_23704

http://tecfa-bio-news.blogspot.com/2007/09/bio-reviews-myostatine-et-dopage-la.html

Dopage  Les Dangers Pourquoi prendre ce Risque ?

A Sydney, les chronos des nageurs, contrairement à ceux de l’athlétisme, ont été explosifs. Les déclarations de Michael Lohberg, coach de l’équipe de natation brésilienne, font écho à celles de Reiterer: «Aucun nageur non dopé ne peut prétendre à une place sur le podium», et «seuls les idiots se feront prendre» au test de dépistage de l’EPO, «une farce» servant d’«alibi au CIO».

Rappelons que l’EPO, qui stimule la production de globules rouges, est utilisée dans les disciplines d’endurance – natation, course de fond, cyclisme. Le premier test de dépistage de ce produit dans les urines, mis au point par les chercheurs français du laboratoire antidopage de Châtenay-Malabry, n’avait pas été homologué au moment du Tour de France 2000, apparemment pour ne pas faire d’ombre au test australien, qui repose, lui, sur une prise de sang.

Les deux méthodes ont été utilisées à Sydney, sans entraîner de cas positif; mais aucun des deux tests ne détecte une prise d’EPO si elle remonte à plus de trois jours, ce qui en limite sérieusement la portée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article