Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric Evrard

- Témoignage Anonyme -

Salut tout le monde,
Le dopage est une vraie saloperie qui tue à petit feu;
Un jour je raconterai mon histoire (lorsque je serais tiré d'affaire).
ça fait maintenant plus d'un an que je fais des stages réguliers dans les hôpitaux et c’est pas fini.
J’étais un passionné de muscul, compétiteur, méticuleux et super bien organisé dans mes traitements et contrôles médicaux (bilans normaux).mais ça n'a pas suffit...
J'ai grave le moral malgré tout ce que j'ai subi et je ne souhaite à personne ce que je vis en ce moment.
J'ai vu tout un tas de médecins, spécialistes, chirurgiens...tous sont unanimes: la facture est lourde à payer! Surtout depuis que nous vivons dans un monde pollué (nourriture avec adjuvants, pesticides, agriculture de masse, pollution industrielle et stress lié à la mondialisation; tout cela associé aux anabos et c'est la bombe assuré qui sommeille en vous et qui se réveillera un jour par surprise et il sera peut etre trop tard.)
Leurs conclusions : faire passer le message suivant pour tous ceux qui usent et abusent des steroides et gh: faire impérativement au minimum une fois par an un scan abdo (seul cet examen permet de déceler des anomalies sur les organes).le mieux serait d'en faire même un tous les 6 mois. Tout le monde est concerné (utilisateurs).
J'en avais parlé à thierry qu’un jour je mettrais sûrement mon témoignage, mais comme pour l'instant il me reste encore pas mal d'obstacles avant une possible guérison, je préfère attendre un peu.

En fait, ce n'est pas une question de dosage.

Ce qu'il faut retenir c'est qu'en ce qui concerne les stéroïdes anabolisants, ceux sont des produits chimiques hépatotoxiques qui doivent être théoriquement éliminés par le foie(mais en réalité ça se passe pas comme ça! une partie de ces déchets restent dedans et altèrent les cellules hépatiques saines);
C'est la même chose pour tous les injectables et pire pour les produits oraux. LE FOIE N'EST PAS FAIT POUR LES MEDICAMENTS!
Donc il s'abime sur plusieurs années (même à faibles doses, je n'ose même pas parler de ceux qui abusent et pire pour ceux qui prennent de la GH!!) et comme c'est un organe dit "muet", on ne s'en rend pas compte avant que ça devienne grave.
Même les analyses de sang régulières que tous les culturistes amateurs font, ne suffisent pas!!! ça c'est très important de le dire! il faut absolument faire faire un scanner abdominal pour avoir une vue générale des dégâts à l'intérieur.
J’ai utilisé ces produits à des doses raisonnables pdt des années et je n'ai jamais eu de signes d'alertes et lorsque je les ai eu, c'était limite, trop limite même...pourtant j'ai tjrs eu des analyses nickel.
Les signes qui doivent faire consulter sont: une fatigue excessive le matin au réveil, plus de progrès du tout même en cure, des cernes sous les yeux, des coups de pompes (hypoglycémie).
Bref on est dans le tourbillon du culturisme pendant 20 ans, on se croit invincible, on fait tout ce qu'il faut pour avoir des résultats et puis un matin on se réveille plié de douleurs au ventre et quand on sort des urgences, diagnostic: cancer du foie.
Et là c'est l'enfer. Analyses, scanner, IRM, chirurgie, on se croit guéri et quelques mois plus tard récidive, chimios et peut être transplantation hépatique.
Voilà le résultat de cette passion.
J’ai tout dit.je me suis lâché.
Chacun doit en tirer sa propre leçon, moi j'ai pas eu le temps car je l'ai pris en pleine gueule.et j'ai de la chance d'être encore là pour vous en parler aujourd’hui.

Exact roaccutane est toxique (mais utilisé une fois ou deux dans une vie)
pour la pilule c'est comme les stéroïdes (mais c'est pas pour les culturistes)

Prendre des produits dopants n'est pas anodin.
Pour ceux qui en prennent, allez vite faire un contrôle pour vous rassurer, car après c'est trop tard.

Je m'attendais à ce genre de remarques. Tous le moyens sont bons pour se rassurer quand on est soit même utilisateur. J’ai moi même mis 20 ans à me dire : "mais c'est pas grave, ça n'arrive qu'aux autres! Puis de toutes façons je n'abuse pas!"
Le but n'est pas de polémiquer mais de témoigner pour éviter, à un bon nombre de sportifs amateurs, le même genre de problème que je vis tous les jours depuis un an maintenant.

Malheureusement dans la majorité des cas, les culturistes qui ont un gros volume musculaire, en savent beaucoup plus sur les méthodes d'entrainements que les crevettes donneuses de leçon.
Il n'y a qu'à faire des statistiques et on verra que c'est vrai.

Parce que s'il a du volume, ce n'est pas uniquement dû aux produits! il faut beaucoup de volonté et de détermination pour se développer un bon physique, et si le gars fait n'importe quoi sous les barres à la salle, il n'aura pas de résultats, chargé ou pas!

Mon expérience personnelle (surtout à mes débuts lorsque je prenais de la masse) a été rempli de moments de réflexion sur mes trainings, diététique, tout était noté sur un carnet et je faisais même de la visualisation avant mes gros entrainements pour me programmer mentalement à les réussir .J'ai potassé des livres et des magazines sur le culturisme tout le temps, même encore maintenant! J’ai testé un tas de méthodes différentes! Et je suis heureux de dire que les gros culturistes ne sont pas tous des "prunes" qui ont obtenu des résultats sur leur physique par hasard ou tout simplement parce qu'ils se sont bourrés d'hormones!
C'est comme pour les offres d'emploi: on demande toujours des gens qui ont de l'expérience et de la réussite car ils ont un savoir et des résultats que d'autres n'ont pas! Des années de pratiques qui sont irremplaçables.

Bref tout ça pour dire que naturel ou pas, le principal s'est de se donner à fond pour sa passion et les résultats viendront quand même, certes ça ne sera pas la même chose pour ceux qui ne chargent pas, mais ça restera très honorable pour tout ceux qui ont de la volonté et de la ténacité ainsi que de la méthodologie.

Moi je reste toujours passionné pour ce sport, et je respecterai toujours chacun pour leurs choix. Même après tout ce qui m'arrive...

Dopage Témoignage Partie 4

Commenter cet article