Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric Evrard

Qu’est ce que c’est ?

Une substance naturelle qui s’oppose à l’hypertension, stimule l’immunité, lutte contre les tumeurs, voilà qui frappe l’imagination. Ajoutez à cela qu’elle peut restaurer la fonction sexuelle chez des hommes atteints d’impuissance, et vous aurez une sorte de complément alimentaire à tout faire. Découverte en 1886 par Schulze et Steiger, l’arginine est pourtant un banal acide aminé (constituant des protéines). Mais quel acide aminé ! En 1978, une équipe américaine a montré que des suppléments d’arginine accélèrent la cicatrisation et la guérison de rats qui ont subi une opération, de même qu’ils préviennent la perte de poids qui suit un traumatisme de ce type. Depuis, ces propriétés ont été confirmés sur l’homme. L’arginine est donc aussi un anabolisant, qui facilite la construction de nouveaux tissus. Mais peut-il aider celles et ceux qui cherchent à mincir ?

Comment agit-elle ?

L’arginine est populaire dans les milieux culturistes parce que sa consommation sous la forme de suppléments libère de faibles quantités d’insuline et d’hormone de croissance (en bloquant la sécrétion de somatostatine, l’hormone qui s’oppose à l’hormone de croissance). L’hormone de croissance, ainsi libérée par la prise d’arginine favorise le développement des muscles, et permet au corps de se débarrasser des graisses en excès.

Bases scientifiques et cliniques :

Quelles sont les doses d’arginine nécessaires pour obtenir une élévation des taux d’hormone de croissance ? Il faut en administrer 30 g à des personnes en bonne santé (par voie orale ou intraveineuse) pour constater un effet chez tout le monde. Avec une dose de 2,4 g, seuls 50 % des participants voient leur taux d’hormone de croissance augmenter, alors qu’aucun effet n’est constaté chez des obèses. D’une manière générale, l’arginine provoque une réponse marquée de l’hormone de croissance chez les personnes jeunes (avant 30 ans) et chez celles qui ont le moins de graisses corporelles. Cependant une étude menée à l’université de Turin a trouvé que des septuagénaires voyaient leur taux d’hormone de croissance multiplié par 3 après un supplément d’arginine. En 1993, une autre étude a montré que, dans un groupe de culturistes, des suppléments d’arginine et de lysine (un autre acide aminé) permettent d’augmenter la masse maigre et de réduire la masse adipeuse.

Doses usuelles :

5 à 10 g par jour, en deux prises, 1 heure avant un exercice et 1 heure avant le coucher.

Etudes :

L-Arginine for the Treatment of Centrally Obese Subjects: A Pilot Study
Journal of Dietary Supplements March 2014, Vol. 11, No. 1 , Pages 40-52   Ryan T. Hur


Visceral adiposity has been linked to higher rates of cardiometabolic risk than other types of adiposity. Waist circumference (WC) is the best anthropomorphic surrogate of visceral adiposity. Reductions in central adiposity may decrease cardiovascular risk. Animal studies have demonstrated that L-arginine reduces visceral adiposity and fat mass. The primary aim of our study was to assess the efficacy of L-arginine for reducing central adiposity in nondiabetic obese subjects. Secondary aims were to assess the efficacy of L-arginine for decreasing body mass index (BMI), waist-to-hip ratio (WHR), and weight.

Materials and Methods: Female subjects (n = 20) were included if they: were ≥ 18 years and ≤ 40 years of age, had a BMI of ≥ 30 and ≤ 40 kg/m2, had a WC ≥ 89 cm. Subjects received 3 g of L-arginine three times a day for 12 weeks and were counseled on lifestyle modification.

Results: Overall, L-arginine was well tolerated with no clinically significant adverse events. Serum L-arginine levels were significantly increased from baseline at both 6 and 12 weeks (p < .05). WC (mean ± SD) decreased from 115.6 ± 12.7 cm at baseline to 109.2 ± 11.7 cm at 12 weeks (p = .0004). Weight (mean ± SD) decreased from 98.6 ± 19.7 kg at baseline to 95.7 ± 18.6 kg at 12 weeks (p = .015). Significant reductions from baseline were also observed in BMI and WHR.

Conclusions:

L-Arginine may be effective at reducing central adiposity in obese patients.

Sources : lanutrition.fr et michaelgundill.com

Les effets de l'Arginine
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article