Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric Evrard

MINCEUR : LIRE LES ÉTIQUETTES POUR RESTER MINCE

Les personnes qui prennent le temps de lire la composition nutritionnelle des produits pèseraient 4 kilos de moins que celles qui ne lisent pas les étiquettes, selon une étude.

Et si se forcer à lire les étiquettes sur les produits alimentaires pouvait prévenir l’obésité ? Cela pourrait aider, conclut une étude de l’université de Tennessee (UT) , de l’ Université de Santiago de Compostela, de l’Arkansas, et du Norwegian Institute for Agricultural Finance Research. Elle s’est basée sur 25 000 observations de consommateurs sur leur alimentation, leur santé et leurs habitudes alimentaires.

Résultat : les personnes qui lisent attentivement les étiquettes avant d’acheter les produits alimentaires auraient tendance à être plus minces que celles qui ne lisent pas les indications nutritionnelles. Sur la balance, c’est 4 kilos de moins, assure l’étude publiée dans la revue Agricultural Economics. "Lire les étiquettes est important parce ça permet aux consommatrices d’améliorer leur alimentation en faisant des achats plus réfléchis", explique Steven T. Yen, un des chercheurs impliqués dans l’étude.

Celui-ci, espère avec ces résultats convaincre les autorités de santé de l’importance de l’étiquetage alimentaire comme outil pour réduire l’obésité.


Savoir lire les étiquettes 

Encore faut-il savoir décrypter ces étiquettes. Un décodage plutôt compliqué pour les non initiés.

Pour surveiller son poids, quelques astuces permettent d’éliminer d’office les aliments trop gras et sucrés. La mention kilocalories (calories) renseigne sur l’apport énergétique d’un aliment. 

Plus un produit est riche en lipides, plus il est gras. 1 g de lipides équivaut à 9 calories, tandis que 1 g de protéines ou de glucides apporte 4 calories à l’organisme.

On préfère les aliments dont la liste des ingrédients est la plus courte et simple possible. Signe que le produit est plus sain que les autres. 

On se méfie de la teneur en sel, repérable à la mention « teneur en sodium ». Or 1 g de sodium équivaut à 2.5 g de sel. Sachant que la limite quotidienne recommandée est de 6 g de sel par jour (2.4 g de sodium), on fuit les produits contenant trop de sodium.

On repère également les sucres cachés (glucide, saccharose, fructose,etc) et on privilégie les produits qui contiennent moins de 5 g de sucre par portion.

On surveille aussi les additifs, dont certains sont nocifs à forte dose.

Avec tout ça, on devrait être attentif à ce qu’on mange permet de manger plus sainement. Mais attention à ce que cette chasse aux additifs et aux mauvais aliments ne tourne en obsession.

Par Emilie Cailleau, source Topsante : http://www.topsante.com/

Une astuce minceur facile
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article